• La robot-mania, les robots français sont à la pointe de l'innovation.

    La robot-mania, les robots français sont à la pointe de l'innovation.

    Japon : la robot-mania
    Si les Français sont les champions de l'innovation en matière de robotisation, ce sont les Japonais les plus robotisés, jusque dans leurs maisons. 

    Au Japon , "on pense que les robots ont une âme", explique Karyn Poupée, spécialiste de la société nippone, dans le numéro de "L'Angle éco" sur le thème "Les robots vont-ils nous voler nos boulots ?" Le pays du Soleil-Levant est aussi le berceau des robots.

    Face au vieillissement de la population et au manque de main-d'œuvre, les robots sont vus comme une solution l'avenir pour le Japon, et ils sont accueillis à bras ouverts. Jusque dans les maisons.

    Des présentateurs télé robotisés

    Ainsi, Tomomi, blogueuse de 29 ans, s'est offert Pepper contre trois mois de salaire. Un compagnon qui "n'est pas un membre de la famille ni un animal de compagnie", explique-t-elle, mais qui a sa propre personnalité. Les robots ont de plus en plus souvent des formes humaines et sont même quelquefois des clones de leurs concepteurs. Et il y a des présentateurs télé robotisés !

    Un reportage de Vincent Bourdin.

    --
    Les Français, rois des robots
    Les robots français sont à la pointe de l'innovation. Rencontres avec les concepteurs de ces machines qui pourraient bien faire de l'Hexagone un leader mondial de la robotique. 

    Nao, le robot vedette, est français. Car si la France n'est pas le pays le plus robotisé, elle est l'un des plus en pointe dans l'évolution des robots. Et on en trouve partout. "L'Angle éco" s'est donc posé la question : Et si les robots nous volaient nos boulots ? 

    Des robots agricoles au célèbre humanoïde Nao, notre pays regorge de pépites dans la robotique de service. On en trouve partout, dans les maisons de retraite, pour aider les personnes âgées, les enfants autistes... ils savent pratiquement tout faire.

    Les industriels frileux

    Mais là où le pays est à la peine, c'est dans le soutien à l'innovation. De plus, les industriels sont plus frileux dans la robotisation de leurs chaînes de production que leurs concurrents allemands, japonais ou coréens.

    Reportage à travers l'Hexagone et rencontres avec les concepteurs de ces machines made in France qui pourraient bien faire du pays un leader mondial de la robotique.

    Un reportage de Lorraine Gublin, Guy Sabin et Pierrick Grandouiller.

    --
    L'ouvrier de demain ?
    Pas de 35 heures, pas de pause, pas de revendications... Et si le robot était le salarié idéal ? 

    Et si les robots nous volaient nos boulots ? C'est la question que pose François Lenglet dans "L'Angle éco". Une étude montre que 3 millions d'emplois pourraient disparaître avec l'essor de la robotique. Le robot n'est-il pas le salarié idéal ? Pas de 35 heures, pas de pause déjeuner, pas de réclamations de meilleures conditions de travail ou d'augmentation de salaire.

    Certaines professions sont déjà exercées par des robots, et pas seulement des métiers manuels. Il existe maintenant des algorithmes qui écrivent comme des journalistes, et une société à Hong Kong a même un robot dans son conseil d'administration. 

    Une arme anti-délocalisation ?

    Et si, demain, l'industrie n'embauchait plus que des robots ? En Chine, on robotise à grande vitesse pour remplacer une main-d'œuvre perçue comme de plus en plus chère. Mais en France ? La robotisation, une arme anti-délocalisation, pourrait bien être créatrice d'emplois.

    Un reportage d'Emilie Queno.



    A voir aussi 

    RENCONTRE AVEC ROMEO, LE ROBOT QUI VOUS ACCOMPAGNE

    UTOPIALES 2014 - Romeo est un robot humanoïde d’Aldebaran qui vise à être un véritable assistant et compagnon personnel. Aujourd’hui, cette plateforme de recherche sert d’une part à valider les usages d’assistance qui seront permis par un robot de plus grande taille que Nao et d’autre part à tester de nouvelles technologies qui pourront être intégrées sur les futurs produits d’Aldebaran. Ces innovations sont issues des recherches propres
    d’Aldebaran mais aussi des travaux des partenaires académiques et industriels menés dans le cadre de projets collaboratifs comme le projet PSPC du Programme d’investissements d’avenir romeo 2
    soutenu par Bpifrance. Parmi les innovations testées sur Romeo, on peut citer l’interaction homme robot, les yeux mobiles et le système vestibulaire, la commande en effort... Romeo sera présenté par Rodolphe Gelin, Directeur de la Recherche chez Aldebaran.



     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :